Le dossier de presse

Créée en 2007, l’asbl C.EL.I.A. est un centre d’entraide local afin de faciliter le parcours d’autonomie des enfants victimes d’une infirmité motrice cérébrale (appelée aussi I.M.C.), notamment dans l’enseignement ordinaire et dans les activités extra-scolaires.

 

L’aide aux enfants handicapés

Dans le cadre de l’activité scolaire, il est fréquent de rencontrer des élèves nécessitant une assistance pour effectuer des tâches simples telles que lire ou écrire, calculer, entendre, marcher, tenir son crayon ou ranger le cartable. Ces jeunes sont aujourd’hui identifiés comme étant des « élèves à besoins spécifiques » ou, au niveau européen, des « élèves à besoins éducatifs particuliers ».

L’asbl C.E.L.I.A. a constaté que tous les parents d’ « élèves à besoins spécifiques »[1] font face au même problème: la recherche de centres de coordination ou de professionnels, d’écoles qui accepteraient leur enfant et de logopèdes et/ou d’ergothérapeutes expérimentées. Malheureusement, nombre de directeurs d’écoles ou d’enseignants se sentent démunis, inexpérimentés ou en surcharge de travail pour pouvoir les accueillir.

L’organisation de colloques

A l’occasion du premier colloque « L’extra dans une école ordinaire »[2], C.E.L.I.A. avait pour objectif de rassembler tous les acteurs concernés afin de créer des synergies et d’informer un maximum de personnes concernées et/ou intéressées par les « élèves à besoins spécifiques ». Ce projet initié par un appel à projet de l’AWIPH s’est focalisé sur l’aide structurelle, notamment les aides techniques à l’école et à la maison.

Suite à ce colloque, des parents et des enseignants ont exprimé le besoin d’un complément d’information sur la dyspraxie. C’est pourquoi l’asbl C.E.L.I.A. a décidé d’organiser le colloque : «La dyspraxie en classe avec/sans IMC». Les intervenants, les partenaires et les membres de l’asbl désirent offrir aux participants l’occasion de partager des savoirs, des expériences et des pistes pour permettre d’apprendre en classe avec une dyspraxie, en particulier avec une IMC.

Les enfants, les parents et les professionnels d’enfants atteints d’une hémiparésie (une spécificité de l’I.M.C.) ont rencontré Anne-Marie Guenier, présidente de l’asbl française Hémiparésie. Cette dernière a présenté toutes les aides techniques, dont le pupitre incliné, facilitant l’autonomie des enfants atteints de ce handicap. Les participants ont également pu rencontrer Laurent Heck et Benjamin Dumoulin. Respectivement thérapeute et assistant social, ils ont appris à vivre tous deux avec une I.M.C.

Enfin, le samedi 26 septembre 2015, l’asbl C.E.L.I.A. a participé à la conférence organisée avec la commune d’Esneux : « Le parcours d’autonomie d’un enfant de 0 à 18 ans avec une infirmité motrice cérébrale ». Au programme: une identification des choses déjà mises en place et des points à améliorer. Une tentative de réponse à la question de savoir ce qui aide l’autonomie d’un enfant avec un handicap, en particulier l’I.M.C., de la naissance jusqu’à la fin de ses études secondaires. Vous trouverez le contenu de la conférence ici.

Outre ces rencontres-informations, l’asbl C.E.L.I.A. organise chaque année des tables rondes autour des questions que rencontrent les enfants, les enseignants et les parents d’enfants avec I.M.C.

Plus d’infos sur http://www.celia-asbl.com/

[1] C’est-à-dire des élèves avec des troubles d’apprentissage scolaire (Dys, TDA/H,entre autres), des troubles sensoriels et/ou des troubles moteurs.
[2] Qui s’est tenu le 3 décembre 2013 au Palais des Congrès de Liège.

 

Bien à vous,
L’équipe C.E.L.I.A.

[1] C’est-à-dire des élèves avec des troubles d’apprentissage scolaire (Dys, TDA/H,entre autres), des troubles sensoriels et/ou des troubles moteurs.
[2] Qui s’est tenu le 3 décembre 2013 au Palais des Congrès de Liège.

 logoCeliaL’équipe C.E.L.I.A.
www.celia-asbl.com

AFFICHEFINCONFERENCEAfficheDyspraxie20140710affiche A3